Aimé Césaire, nègre et poète fondamental

Publié: 30 janvier 2013 dans N11. Le Désordre, S.-D n° 11

Aimé Césaire, nègre et poète fondamental
« Foutre en l’air tout le conventionnel »
par Martine Morillon-Carreau

Par un hasard tout surréaliste, André Breton découvre avec émerveillement, dans une mercerie de Fort-de-France, (il cherchait un ruban pour sa fille), en avril 1941, cet extrait de la « Présentation » par Aimé Césaire du n° 1 de Tropiques, ainsi que quelques poèmes. Et c’est par la mercière, sœur de René Ménil, un des co-fondateurs de la revue, qu’il rencontrera Césaire dès le lendemain.

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil
Utilisation des articles

Sens Dessous N° 11 couv1 pte

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s