Robert Muller – L’intégration du désordre dans l’ordre (Sens-dessous – Philosophie)

Publié: 30 janvier 2013 dans N11. Le Désordre, S.-D n° 11

L’intégration du désordre dans l’ordre :
les stoïciens ou l’harmonie de tous les contraires
par Robert Muller

Les stoïciens sont les chantres de l’ordre, et, au premier chef, de l’ordre du monde. On sait que les Grecs se servent du mot kosmos, « ordre », pour désigner le monde dans sa totalité, et l’idée que ce dernier est un tout ordonné et beau imprègne de larges secteurs de la pensée grecque. Mais les stoïciens ont donné à cette idée un relief particulier : le plus ancien texte conservé de la tradition stoïcienne, l’Hymne à Zeus de Cléanthe, parle de Zeus comme de celui qui « ordonne le désordre » pour constituer un tout harmonieux ; et la physique tout entière a pour fonction de mettre en évidence les divers aspects de cette harmonie. Si l’on ajoute que cette idée ne parcourt pas uniquement l’étude de la nature, qu’à travers les notions de cohérence et d’harmonie elle s’étend aux deux autres parties de leur système philosophique, à la logique et à l’éthique, on se convainc aisément que la célébration de l’ordre est bien, pour cette école, un thème majeur. Il vaut la peine, pourtant, de s’intéresser de plus près à la nature exacte et aux conditions de cet ordre omniprésent.

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil
Utilisation des articles

Sens Dessous N° 11 couv1 pte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s