Fatiha Hémaï – Suzanne el Farah el Kenz, La maison du Néguev (Sens-dessous – Notes de lecture)

Publié: 27 mars 2013 dans N7. L'étranger SD n° 7

Suzanne el Farah el Kenz, La maison du Néguev
par Fatiha Hémaï

Suzanne el Farrah el Kenz est professeure de langues à Nantes. Née à Ghazza, ville qu’elle a quittée pour des exils successifs : l’égypte, l’Arabie saoudite, « étrange société avec d’étranges paradoxes », l’Algérie, « Alger était belle, blanche et pleine d’espoir », la Tunisie, « Tunis la chaude, la brûlante, l’énervante » et enfin Nantes « terre d’accueil… Nantes est clean, de l’ennui aseptisé ».

Pour en savoir plus…

Retour au sommaire – Retour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 7 Couv 1 Petite

Advertisements
commentaires
  1. BENTERKIA Mohamed dit :

    Bravo pour ce que tu fais.
    Sincères Salutations d’ALger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s