Gérard D. Prémel – Mahmoud Darwich. Poète palestinien, dissident et citoyen du monde (Sens-dessous – Littérature et Esthétique)

Publié: 27 mars 2013 dans N7. L'étranger SD n° 7

Mahmoud Darwich. Poète palestinien, dissident et citoyen du monde
par Gérard D. Prémel

En 1960, à dix-neuf ans, Mahmoud Darwich publie son premier recueil de poèmes dont le titre, Les oiseaux sans ailes, exprime déjà clairement la vive conscience que le poète a alors de la condition palestinienne.
Il faut dire que par la force des choses, plus exactement la violence des faits, cette conscience lui est venue très tôt. Il a à peine sept ans lorsque sa famille, comme toute la population de son village natal Al-Birwah, près de St Jean d’Acre, est chassée sous les obus par les Israéliens. Quelques mois plus tard – fin 1948 – le village est rasé. C’est la Naqba, la catastrophe, à la suite de quoi, au fil des années, cinq cent soixante sept villages palestiniens seront rasés – et rayés de la carte – en comptant les derniers, ceux de 1967 dont le village d’Emmaüs, devenu Canada.

Pour en savoir plus…

Retour au sommaire – Retour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 7 Couv 1 Petite

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s