Martine Morillon-Carreau – À ce point du voyage (Sens-dessous – Littérature et Esthétique)

Publié: 27 mars 2013 dans N7. L'étranger SD n° 7

À ce point du voyage
par Martine Morillon-Carreau

À ce point du voyage :
lune bulle amulette,
désert nuit bleue (rien autre)
où défilent un à un
les caravaniers aveugles du rêve.

Conte-moi, conte-moi la route,
conteur aux paupières closes,
et qui parles ma langue en ta langue étrangère,
conteur qui te souviens,
enseigne-moi le cours du sable sans mémoire,
conte-moi la lumière et la rumeur des soleils morts,
et la trace (en cette errance de la nuit), la trace
étroite
du poème

Martine Morillon-Carreau———————————
(Dire, Petit Véhicule, 1998)———————————

Pour en savoir plus…

Retour au sommaire – Retour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 7 Couv 1 Petite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s