Patrice Bernard – Le cri de l’homme, un chant venu du fond des steppes (Sens-dessous – Littérature et Esthétique)

Publié: 27 mars 2013 dans N7. L'étranger SD n° 7

Le cri de l’homme, un chant venu du fond des steppes
par Patrice Bernard

Dans un documentaire qui passait en revue les musiques nomades entre la Turquie et la Mandchourie, nous avons découvert un musicien chauve, unijambiste, les yeux rieurs et plissés. Il se traînait parmi des ruines, dans une région perdue à l’est du Kazakhstan. On voyait l’homme progresser avec sa béquille, vers la caméra en plan fixe, à travers la porte restée debout d’une maison effondrée. Il se laissa tomber près d’un tas d’ordures et de gravats, puis se mit à ramper. Peu à peu, il se rapprochait de nous.

Pour en savoir plus…

Retour au sommaire – Retour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 7 Couv 1 Petite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s