« À qui peut-on faire croire ce genre de sornettes ? »

Publié: 10 juillet 2013 dans N12. Manger, S.-D n° 12

« À qui peut-on faire croire ce genre de sornettes ? »
par Julien Alleau

Le retour du loup en France, officiellement en 1992, s’est accompagné de conflits sociaux. Les débats suscités ont parfois été virulents et ont révélé des opinions contradictoires à l’égard du prédateur. Deux groupes antagonistes se sont affrontés : les « pro » et les « anti », les « lycophiles » et les « lycophobes ». En 2002, Isabelle Mauz énumérait ainsi les points d’ancrage du conflit : « violence de l’État envers les éleveurs ovins, puisque les loups sont protégés ; violence des opposants aux loups, verbale et parfois physique, envers des protecteurs des loups, des agents des services de l’État, et envers les loups (dans les cas de braconnage) ; violence des prédateurs envers les moutons ».

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil
Utilisation des articles

Sens Dessous N° 12 couv p1 Pte

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s