L’oisiveté est-elle mère de tous les vices ?

Publié: 30 octobre 2013 dans A1 - Thèmes Philosophiques

Quelques citations pour introduire la discussion.
• L’oisiveté n’est fatale qu’aux médiocres.
—–Camus, La mort heureuse
• La tradition biblique rapporte que la félicité du premier homme avant la chute avait pour condition l’absence de travail, l’oisiveté. L’homme déchu a conservé le goût de l’oisiveté, mais la malédiction pèse sur l’homme non pas seulement parce que nous devons gagner notre pain à la sueur de notre front mais parce qu’en vertu de notre nature, nous ne pouvons être oisifs et en paix.
—–Tolstoï, La guerre et paix
• L’oisiveté est la mère de la philosophie.
—–Thomas Hobbes, Leviathan (1651)
• Nous avons une âme contournable en soi-même ; elle se peut faire compagnie elle a de quoi assaillir et de quoi défendre, de quoi recevoir et de quoi donner ; ne craignons pas en cette solitude nous croupir d’oisiveté ennuyeuse .
—–Michel Eyquem de Montaigne, Essais, I, 39
• L’oisiveté exige tout autant de vertus que le travail : il y faut la culture de l’esprit, de l’âme et des yeux, le goût de la méditation et du rêve, la sérénité.
—–Paul Morand, Le réveille-matin (1937)
• Si l’indolente oisiveté n’engendre que la tristesse et l’ennui, le charme des doux loisirs est le fruit d’une vie laborieuse.
—–Jean-Jacques Rousseau, Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)
• Les grandes vertus des peuples allemands ont engendré plus de maux que l’oisiveté n’a jamais créé de vices.
—–Paul Valéry, La crise de l’esprit, Variété (1924)
• L’oisiveté ne consiste pas à ne rien faire, mais à faire beaucoup de ce qui n’est pas reconnu dans les formulaires dogmatiques de la classe dirigeante.
—–Robert-Louis Stevenson, Apologie des oisifs
Dans l’oisiveté fermente le crime.
—–Jean-François Haumont
• L’oisiveté est, dit on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions.
—–Albert Jacquard, Petite philosophie à l’usage des non-philosophes
L’oisiveté est le début de tous les vices, le couronnement de toutes les vertus.
—–Franz Kafka, Journal intime (1948)
• La paresse, l’indolence et l’oisiveté, vices si naturels aux enfants, disparaissent dans leurs jeux, où ils sont vifs, appliqués, exacts…
—–Jean de la Bruyère, Les caractères (1696)
• L’oisiveté pèse aux races laborieuses. Ce fut un coup de maître de l’instinct anglais de faire du dimanche une journée si sainte et si ennuyeuse, que l’Anglais en vient, à son insu, à désirer le retour des jours de semaine et de travail.
—–Friedrich Wilhelm Nietzsche, Par delà le bien et le mal (1886)
• La noblesse se conserve par l’oisiveté ; ne rien faire, c’est vivre noblement.
—–Victor Hugo, Les travailleurs de la mer
La médisance est fille de l’amour-propre et de l’oisiveté.
—–Voltaire, Epitres (1733)
• Lubies et phantasmes se faufilent par le chas de l’oisiveté.
—–Marc Gendron
• L’oisiveté engendre le plaisir et le plaisir détourne petit à petit du devoir.
—–Max Jacob
• Le premier principe d’une religion est l’oisiveté pensante.
—–Grigori Evseevitch Zinoviev
• J’allais sous les tentes prendre le thé. Allongé là, pieds nus, sur le tapis de haute laine qui est le luxe du nomade, et sur lequel il fonde pour quelques heures sa demeure, je goûtais le voyage du jour. Dans le désert, on sent l’écoulement du temps… Ainsi l’oisiveté n’est jamais vaine. Et toute journée paraît belle comme ces routes qui vont à la mer.
—–Antoine de Saint Exupéry, Terre des hommes
Il ne manque à l’oisiveté du sage qu’un meilleur nom, et que méditer, parler, lire et être tranquille s’appelât travailler.
—–Jean de la Bruyère
• L’homme est destiné à marcher en rond. L’indigence et l’obscurité produisent la vigilance, l’économie, quelque fois le génie, presque toujours la richesse (sans le génie, ce serait toujours). Ensuite la richesse engendre l’oisiveté, la prodigalité, qui reconduisent à l’indigence.
—–Alphonse Karr, Sur la plage
Nous jouissons de cette oisiveté vague dont on éprouve la bonté quand on est vraiment las.
—–Henri Barbusse, Le feu, journal d’une escouade
L’oisiveté me suffit, et, pourvu que je ne fasse rien, j’aime encore mieux rêver éveillé qu’en songe.
—–Jean-Jacques Rousseau, Les confessions
Plus on vieillit, plus il faut s’occuper. Il vaut mieux mourir que de traîner dans l’oisiveté une vieillesse insipide, travailler, c’est vivre.
—–François Marie Arouet dit Voltaire, Correspondance (1760)

Petit recueil de textes pour quelques pistes de réflexions.

1. Montaigne, Livre I, chapitre 8, De l’oisiveté, 1595.
Comme nous voyons des terres oysives, si elles sont grasses et fertilles, foisonner en cent mille sortes d’herbes sauvages et inutiles, et que pour les tenir en office, il les faut assubjectir et employer à certaines semences, pour nostre service. Et comme nous voyons, que les femmes produisent bien toutes seules, des amas et pieces de chair informes, mais que pour faire une generation bonne et naturelle, il les faut embesongner d’une autre semence : ainsin est-il des esprits, si on ne les occupe à certain subject, qui les bride et contraigne, ils se jettent desreiglez, par-cy par là, dans le vague champ des imaginations,
Et n’est folie ny réverie, qu’ils ne produisent en cette agitation,
L’ame qui n’a point de but estably, elle se perd : Car comme on dit, c’est n’estre en aucun lieu, que d’estre par tout.
Dernierement que je me retiray chez moy, deliberé autant que je pourroy, ne me mesler d’autre chose, que de passer en repos, et à part, ce peu qui me reste de vie : il me sembloit ne pouvoir faire plus grande faveur à mon esprit, que de le laisser en pleine oysiveté, s’entretenir soy-mesmes, et s’arrester et rasseoir en soy : Ce que j’esperois qu’il peust meshuy5 faire plus aysément, devenu avec le temps, plus poisant, et plus meur : Mais je trouve, qu’au rebours faisant le cheval eschappé, il se donne cent fois plus de carriere à soy-mesmes, qu’il ne prenoit pour autruy : et m’enfante tant de chimeres et monstres fantasques les uns sur les autres, sans ordre, et sans propos, que pour en contempler à mon ayse l’ineptie et l’estrangeté, j’ay commencé de les mettre en rolle7 : esperant avec le temps, luy en faire honte à luy mesmes.

2. Hermann Hesse, L’art de l’oisiveté, 2007.
On peut regretter simplement que nos plus petites distractions soient depuis quelques temps elles aussi affectées par l’impatience moderne. Notre façon de jouir des choses est à peine moins fébrile et exténuante que la pratique de notre profession. Nous obéissons à la devise qui commande de « faire le maximum en un minimum de temps ». Ainsi la gaîté diminue-t-elle malgré la multiplication des divertissements.

3. Alain, Propos sur le Bonheur, 1928.
Je crois bien que la principale erreur de notre temps, c’est de rechercher en toute chose la vitesse. Non seulement la vitesse use les machines et consomme de l’énergie bien plus qu’elle ne multiplie les produits, ce qui fait qu’elle nous appauvrit, mais aussi elle abrutit les gens, qui seront bientôt conduits, par ce train des affaires, à la stupidité diligente des abeilles.

4. Pink Martini, Je ne veux pas travailler, 1997.
Ma chambre a la forme d´une cage
Le soleil passe son bras par la fenêtre
Les chasseurs à ma porte
Comme des petits soldats
Qui veulent me prendre

Je ne veux pas travailler
Je ne veux pas déjeuner
Je veux seulement oublier
Et puis je fume

Déjà j´ai connu le parfum de l´amour
Un millions de roses
N´embaumeraient pas autant
Maintenant une seule fleur
Dans mes entourages
Me rend malade

Je ne suis pas fière de ça
Vie qui veut me tuer
C´est magnifique
Etre sympathique
Mais je ne le connais jamais

Je ne suis pas fière de ça
Vie qui veut me tuer
C´est magnifique
Etre sympathique
Mais je ne le connais jamais

Retour accueil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s