Le propre de l’humain : un chantier ouvert sans projet

Publié: 10 janvier 2014 dans N13. Le propre, S.-D n° 13

Le propre de l’humain : un chantier ouvert sans projet
par Marina Maestrutti et Pierre Lénel

Évoquer le « propre de l’Homme » constitue aujourd’hui un défi pour des sociétés confrontées aux conséquences morales, parfois qualifiées d’anthropologiques, provoquées par le développement de technologies qui obligent l’homme à s’interroger sur la maîtrise et possession de sa propre « nature » ainsi que par les travaux récents de disciplines des sciences sociales, ou d’autres comme l’éthologie, qui de plus en plus conduisent à interroger la réalité de ce que serait cette spécificité humaine.

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 13 - Couv 1re Pte

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s