« Une ville propre, c’est l’affaire de tous »

Publié: 10 janvier 2014 dans N13. Le propre, S.-D n° 13

« Une ville propre, c’est l’affaire de tous »
Pratiques et sens du propre dans les espaces parisiens (1980-2000)
parBarbara Prost

Habitant, passant, voyageur, etc., l’usager est celui pour qui on rend propre, autant qu’il est source de salissure. Il gagne dans les années 1980 une place accrue dans les politiques des institutions, notamment à l’occasion de réformes opérées par la Mairie de Paris et la RATP. La prise en compte de ses attentes et la recherche de sa participation tiennent à l’optimisation qualitative et financière des actions de propreté, mais aussi aux manières dont celle-ci est pensée.

Pour en savoir plus…

Retour au sommaireRetour à l’accueil
Utilisation des articles

SD 13 - Couv 1re Pte

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s