Auteurs d’abus sexuels : Refuser leur éviction

Publié: 5 juillet 2014 dans N5. Le risque SD n° 5

Auteurs d’abus sexuels : Refuser leur éviction
par Laurence Schaeffer

Naguère gardés secrets dans la sphère privée, les abus sexuels sont de plus en plus portés sur la place publique. L’éviction sociale et familiale de leurs auteurs est préconisée, tandis que la victimologie connaît un essor sans précédent. Pour autant, on n’enregistre aucune régression significative des maltraitances intrafamiliales. Aussi apparaît-il urgent de s’interroger sur la pertinence de l’activisme déployé par les instances psycho-socio-judiciaires et sur les risques potentiels de victimisation secondaire générés par l’interventionnisme parfois inapproprié des professionnels de la protection de l’enfance. Dans le sillage du pédopsychiatre de renom, Roland Coutanceau, Michel Suard, psychologue, assume le risque de se démarquer d’un tout-répressif encouragé par les sirènes de la démagogie ambiante, en proposant des pistes thérapeutiques encore inexplorées en France : et si coupable et victime n’étaient pas des statuts à vie ? Si le premier n’était pas le mieux placé pour participer à la restauration psychique de la seconde ? Si la destruction des liens familiaux cessait d’être une fatalité ?

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil

SD 5 Couv 1 Petite

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s