Emmaüs : la « face risquée » de l’accueil

Publié: 5 juillet 2014 dans N5. Le risque SD n° 5

Emmaüs : la « face risquée » de l’accueil
Rencontre avec Sylvie Desjonquere, présidente d’Emmaüs à Dunkerque
par Vincent Grégoire

La maison dans laquelle nous avons installé nos bureaux fait partie d’une ancienne ferme qui appartient maintenant à la communauté. Il y a, en France, cent dix-sept communautés. Les plus petites accueillent huit personnes et les plus importantes quatre-vingts. Certaines accueillent des hommes et des femmes, voire même parfois des familles. Ici nous en sommes à quarante-six compagnons, exclusivement des hommes. Le compagnon est celui qui arrive un jour, qui pose ses valises… et repart quand il veut, au bout de dix minutes, dix jours ou dix ans.

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil

SD 5 Couv 1 Petite

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s