La table rase : Un risque majeur

Publié: 5 juillet 2014 dans N5. Le risque SD n° 5

La table rase : Un risque majeur
par Jean Michel

Dans son récent ouvrage intitulé La Stratégie du choc, avec en sous-titre « La Montée du capitalisme du désastre », Naomi Klein s’attache à montrer que les violations des droits de l’homme dont se sont rendus coupables les régimes autoritaires des trente dernières années, ne sont pas de simples actes sadiques commis par des antidémocrates, mais des mesures concertées et prises dans le dessein de terroriser la population et préparer le terrain à l’introduction de réformes radicales axées sur la libération des marchés.
L’auteur établit un rapport direct entre la terreur politique et l’installation de l’ultra libéralisme. L’existence de ce lien, d’ordre structurel, entre le politique et l’installation de ce type d’économie, se trouve avérée également dans des pays où le passage à la dite économie s’est fait dans le respect des institutions, telles les USA sous Ronald Reagan ou la France sous Nicolas Sarkozy.
Dans son propos, l’auteur démystifie l’antienne des économistes libéraux selon lesquels le libre marché non régulé rend le citoyen libre sur le plan individuel et politique.

Pour en savoir plus...

Retour au sommaireRetour à l’accueil

SD 5 Couv 1 Petite

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s