Vivre à la rue : quand le chien devient le ciment d’une culture familiale réinventée

Publié: 26 janvier 2016 dans N16. Animal, S-D n° 16

Accueil > Sens-Dessus n° 16 : Animal> Vivre à la rue : quand le chien devient le ciment d’une culture familiale réinventée

Vivre à la rue : quand le chien devient le ciment d’une culture familiale réinventée
par Christophe Blanchard

Il n’aura échappé à personne que depuis quelques années de plus en plus de groupes marginalisés, accompagnés de chiens, fréquentent les centres urbains de nos cités. Souvent emprisonnés sous des sigles, des catégorisations sociopolitiques abusives (SDF, punks à chiens, jeunes en errance, etc.) mais si fortes qu’elles finissent par éluder la réalité humaine qui s’y dissimule, on perd souvent de vue que ces publics contraints de vivre dans la rue avec leurs compagnons de misère puissent former des groupes dynamiques, structurés et structurants, à l’intérieur desquels un certain nombre de règles existent. Symboliques, parfois tacites, ces règlements ne se donnent pas immédiatement à voir ou à comprendre.

Durant ma thèse de doctorat, j’ai pris le temps de procéder à une observation fine de ces groupes et des individus qui…
Pour en savoir plus...

Utilisation des articles

Mise en page 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s