Habiter un plan au cinéma

Publié: 3 avril 2016 dans N17. Habiter, S-D n° 17

Accueil > Sens-Dessus n° 17 : Habiter > Habiter un plan au cinéma

Habiter un plan au cinéma
par François Albera

L’image filmique découpe un cadre au sein duquel une portion de réel est exposée, présentée. Dès lors qu’un personnage apparaît dans ce cadre, il lui donne aussitôt une mesure d’espace humain à occuper, à habiter. La dramaturgie spontanée du cinéma pose donc d’emblée la question de cette mesure de l’homme dans l’espace, de sa capacité à le maîtriser ou à l’inverse d’y être perdu, écrasé, égaré. D’aller de l’un à l’autre.
On a parlé jadis de cinéma « à hauteur d’homme » (Howard Hawks) pour donner cette mesure

Pour en savoir plus...

Utilisation des articles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s