Roms à Paris : des exilés intra-muros

Publié: 3 avril 2016 dans N17. Habiter, S-D n° 17

Accueil > Sens-Dessus n° 17 : Habiter > Roms à Paris : des exilés intra-muros

Roms à Paris : des exilés intra-muros
par Marc Melki et Nadia Taïbi

Il y a eu les ghettos et le Vel’ d’Hiv’. Il y a des campements et des camps. Il y a des centres de rétention. Il y a des murs et des grilles. Il y a enfin des trottoirs, des abris pour Autolib’, quelques cabines téléphoniques – intra-muros – en cœur de ville, à Paris. Il est impossible de ne pas voir.
Il y a cependant quelque chose d’invisible chez ces enfants, ces femmes et ces hommes qui dorment à la rue. Quelque chose que le photographe Marc Melki s’applique à faire apparaître

Pour en savoir plus...

Utilisation des articles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s