Retour sur la bande dessinée TMLP : Ta mère la pute

Publié: 10 décembre 2016 dans N18. Réputation, S-D n° 18

Retour sur la bande dessinée TMLP : Ta mère la pute
par Gilles Rochier et Nadia Taïbi

Il ne faut jamais dire : « Ta mère la pute ». On ne sait jamais. Cela pourrait être la tienne. Le pacte est impossible mais il est nécessaire. L’ordre du monde repose sur lui. Celui où chacun sait les fins de mois difficiles et les passes de l’abribus mais où surtout tout le monde se tait. Et puis, il y a le jour du drame. Celui où tout a basculé. C’est ce que raconte magistralement Gilles Rochier. Il décrit le quotidien de Gilou, Jojo, et Momo, adolescents de banlieue dans les années 70.
Sens-Dessous : Dans votre livre TMLP vous faites la peinture d’une enfance très singulière dans une cité de Montmorency dans les années 70. Il m’a semblé cependant qu’il était question d’une perception plus universelle de l’enfance

Pour en savoir plus...

Utilisation des articles

Mise en page 1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s